Taxpayer Logo
Site officiel de la
FÉDÉRATION CANADIENNE DES CONTRIBUABLES
un groupe de défense des citoyens voué à la baisse des impôts,
à la lutte au gaspillage et à la reddition de comptes des gouvernements.

À l’action!

À l’action!

La lutte contre les impôts élevés, le gaspillage par les gouvernements et l’absence de reddition de comptes cache un autre combat plus épique encore : celui que doit mener la FCC contre l’indifférence des contribuables qui auraient pourtant tout avantage à se faire entendre au même titre qu’un groupe d’intérêt.

Si 10 % des 21 millions de contribuables au pays versaient un petit don à un groupe défendant leurs intérêts et consacraient 15 petites minutes chaque année à la revendication dans le domaine des politiques gouvernementales, la situation financière des ménages et le paysage de notre pays seraient tout autre.

Les gouvernements s’approprient la moitié des revenus annuels des contribuables, car ils ne rencontrent aucune opposition. Deux options s’offrent au contribuable : se plaindre ou travailler à changer les choses. Voici sept conseils simples pour aider les contribuables à se faire entendre.

Relevez au moins une fois par année le défi de mener une activité de défense des intérêts des contribuables ayant pour objectif de faire reculer les gouvernements. Lancez le même défi à d’autres contribuables! L’heure de la révolution fiscale a sonné!


Demandes de commentaires

Money grab

En 2006, M. John Williamson, alors directeur fédéral de la FCC, a présenté au Comité des finances de la Chambre des communes les propositions de la Fédération en vue de la préparation du budget, en particulier au chapitre de la réduction des dépenses. L’un des membres du Comité, le député Dean Del Mastro, a été choqué par cette demande. Il n’en revenait tout simplement pas. Aux dires de M. Del Mastro, les demandes d’autorisation de dépenses soumises devant le Comité totalisaient plus de 600 milliards de dollars. Et voilà qu’un groupe venait exiger du gouvernement une réduction des dépenses et des impôts.

Chaque année, les différents ordres de gouvernement réalisent des sondages, demandent des commentaires et adressent des invitations à faire des présentations. Rares sont les contribuables qui se prévalent de ces tribunes. Même si les contribuables sont plus nombreux que l’ensemble des groupes d’intérêt, ces derniers détrônent les premiers lorsque vient le temps de formuler des revendications.

Sachez saisir les occasions de vous faire entendre à titre de contribuable et n’hésitez pas à sortir des sentiers battus pour défendre vos droits. Sachez quand se réunit le conseil municipal de votre communauté et renseignez-vous sur le processus de présentation. Visitez le site Web de votre gouvernement provincial et consultez les demandes de commentaires du public. Consacrer une dizaine de minutes à un sondage électronique ou postal peut également faire bouger les choses.

 


Lettre à un élu municipal, provincial ou fédéral

Writing a letter

Les lettres demeurent la meilleure façon de se faire entendre. Les politiciens savent qu’une seule lettre traduit les opinions de plusieurs électeurs. Voici quelques éléments à respecter lors de la rédaction d’une lettre :

  • Soyez concis. Allez immédiatement droit au but et limitez la longueur de votre lettre à une seule page.
  • Soyez polis. Exprimez votre désaccord sans faire dans l’insulte.
  • Donnez à votre lettre un caractère personnel. Décrivez un cas vécu pour illustrer votre propos.
  • Contentez-vous d’exposer une seule préoccupation. Évitez de discourir et abstenez-vous de dresser une longue liste de récriminations.
  • Inscrivez votre nom et votre adresse dans votre lettre.
  • Demandez à votre élu comment il répondra à votre préoccupation. Si sa réponse est vague, envoyez une nouvelle lettre pour réclamer des précisions.
  • Faites preuve de respect envers la fonction de l’élu. Si vous vous adressez au Premier ministre, utilisez la formulation « le très honorable » et « Monsieur le Premier ministre » en vedette. Dans le cas de ministres et de Premiers ministres provinciaux, optez pour « l’honorable » et pour « Madame » ou « Monsieur », respectivement. Enfin, si vous écrivez à un député fédéral ou provincial, la formulation « Madame/Monsieur NOM (de la ou du député) » convient.
  • Envoyez une lettre de remerciement si le député fédéral ou provincial est sensible à la cause des contribuables.

Notre centre de ressources comporte des liens vers les coordonnées des députés fédéraux et provinciaux. Vous pouvez aussi cliquer ici pour découvrir qui est le député de votre circonscription et pour obtenir ses coordonnées. La recherche s’effectue au moyen de votre code postal. Les coordonnées des parlementaires figurent également dans les pages bleus des annuaires. Les téléphonistes du 411 peuvent ainsi vous fournir ces renseignements.

N’hésitez pas à envoyer à la FCC une copie de votre lettre, mais surtout, de la réponse que vous recevez, le cas échéant. Les directeurs de la FCC pourraient vouloir faire un suivi.

 


Lettre destinée à une publication ou à un site Web

Le courrier des lecteurs est l’une des sections les plus lues dans les journaux. Les opinions sur les impôts, le gaspillage par les gouvernements et la reddition de comptes ont de bonnes chances d’y être publiées. Ainsi, vous pourriez sensibiliser des milliers de personnes au moyen de votre lettre. Si vous optez pour cette avenue, appliquez les conseils ci-dessous.

    • Trouvez les coordonnées du destinataire. En règle générale, vous devez adresser votre lettre à une personne ou un service précis.
    • Soyez concis. Respectez le compte de mots imposé selon la publication. Personne ne fera les modifications nécessaires pour vous si votre texte est trop long.
    • Faites référence à un sujet d’actualité. Tentez d’établir un lien avec une nouvelle récente.
    • Ne vous laissez pas abattre si votre lettre n’est pas publiée. Nombreux sont les lecteurs qui soumettent des lettres. N’hésitez pas à tenter votre chance de nouveau.
    • Inscrivez votre nom, votre adresse et votre numéro de téléphone dans votre lettre. Les lettres anonymes ne sont pas publiées.
    • Tenez-vous-en à un sujet et sachez étayer votre affirmation. Recourez à des citations et à des faits ou des données pour donner du poids à votre argumentaire.


      Blogues

      Les blogues constituent un excellent véhicule d’opinions. Un blogue est un site Web qui regroupe des commentaires, des descriptions d’événements ou d’autres éléments, tels que des images, des vidéos et des liens. Bon nombre de blogues portent sur un sujet particulier, mais certains adoptent la forme d’un journal intime. Les lecteurs des blogues peuvent publier des commentaires sur les entrées des auteurs.

      Les porte-parole de la FCC contribuent d’ailleurs au blogue de ce site Web. Il est facile de créer et d’alimenter un blogue. Les sites tels que Blogger.com, WordPress.com, MSN Spaces et TypePad figurent parmi les sites d’hébergement les plus connus. Ils sont tous conviviaux, et vous pouvez y créer un compte sans frais. Certains offrent même la possibilité de tirer un revenu de votre blogue.

      Les sympathisants de la FCC qui alimentent régulièrement un blogue sont des atouts précieux pour la Fédération. Plusieurs plateformes permettent l’ajout d’un fil RSS aux blogues. Ainsi, les communiqués et les commentaires publiés sur le site Web de la FCC se retrouvent automatiquement affichés sur les blogues des sympathisants. Fil RSS ou non, les blogueurs peuvent ajouter des liens vers les campagnes affichées sur le site Web de la FCC, notamment dans leurs entrées. Ce faisant, ils contribuent à créer une effervescence autour des préoccupations des contribuables.

      Pour découvrir l’ABC des blogues, lisez l’article How To Blog: A Beginner's Blog Publishing Guide (en anglais seulement). Cliquez ici pour obtenir la liste des blogues politiques les plus influents au Canada.

       


      Réseaux sociaux

      Get the message out on the internet

      Vous êtes mécontent de l’introduction d’une taxe sur le transport en commun? Faites connaître votre opinion en créant un groupe sur Facebook ou MySpace, les réseaux sociaux les plus populaires de la planète (article en anglais). Tout le monde peut joindre votre groupe. Souvent, la simple existence d’un tel groupe et son nombre de participants permettent de susciter davantage l’intérêt des médias. Le groupe agit également comme un forum où des gens aux idées semblables peuvent échanger sur certaines préoccupations et établir des stratégies connexes.

      En vous joignant à ces sites, vous avez accès aux pages de la FCC créées pour ces plateformes. Vous pouvez ensuite inviter des amis à joindre le mouvement. Aussi, vous pouvez utiliser Facebook et MySpace pour faire la promotion des activités et des nouvelles de la FCC. L’adresse de notre page MySpace est : www.myspace.com/cantaxfed. Nous avons aussi une page Facebook et un groupe Facebook.

      Grâce à des micromessages d’au plus 140 caractères, Twitter permet à vos abonnés de prendre connaissance des préoccupations et des sujets qui vous touchent. Il s’agit d’un excellent outil de promotion des campagnes et événements de la FCC ainsi que de motivation des troupes. L’adresse de notre page Twitter est : www.twitter.com/taxpayerdotcom.

      Les deux tiers des utilisateurs d’Internet consultent des réseaux sociaux ou des blogues, y consacrant près de 10 % de leur navigation en ligne selon un rapport de Nielsen (en anglais seulement). Chaque mois, les réseaux sociaux comptabilisent 2,5 milliards de visites, un auditoire à ne pas négliger. Sachez en tirer profit!


      YouTube

      YouTube permet aux utilisateurs de publier des vidéos et se veut un croisement entre les blogues et les réseaux sociaux. Les utilisateurs peuvent s’abonner aux publications d’autres utilisateurs, commenter les vidéos et leur attribuer une note ou envoyer des messages privés aux autres utilisateurs.

      YouTube est aussi devenu une plateforme de blogage vidéo où les utilisateurs commentent verbalement les sujets qui les préoccupent. Il leur suffit d’avoir une caméra, et le tour est joué. Un utilisateur peut utiliser la vidéo pour publier un commentaire personnel ou pour répondre à un commentaire relativement à une vidéo déjà publiée.

      L’adresse de notre page YouTube est : www.youtube.com/taxpayerdotcom.


      Babillards électroniques, forums et sondages

      Les babillards électroniques représentent un autre outil de communication. Certains babillards traitent uniquement de politique, notamment Politicalforum.com/canada/ et Free Dominion. D’autres regroupent des communautés, des gens ayant les mêmes goûts musicaux, des membres d’une équipe sportive, etc. Même si la politique n’est pas le sujet principal d’un babillard, les participants y trouveront probablement une section réservée aux discussions hors sujet où ils pourront faire connaître leurs préoccupations de contribuables.

      Les politiciens prêtent une attention particulière aux sondages d’opinion. Nous vous encourageons donc à vous faire entendre en prenant le temps de répondre aux sondeurs. Vous pouvez même vous inscrire pour figurer sur la liste régulière des sondeurs en ligne. Le site Leger Web est un exemple. Cet exercice donnera une voix aux milliers, voire aux millions de Canadiens qui pensent comme vous.

      You have the power to change who influences politics in our country: big unions, big corporations and government-funded special interest groups can be challenged by the contributions of thousands of individual taxpayers who care to make a difference.

      Recevoir le magazine The Taxpayer

      “False Alarms”“Message Delivered”
      The Taxpayer

      DETTE PUBLIQUE DU CANADA

      VOTRE PART

      Visiter debtclock.ca