Taxpayer Logo

Site officiel de la
Fédération canadienne des contribuables
un groupe de défense des citoyens demandant : moins d’impôts, moins de gaspillage et plus d’imputabilité au gouvernement.

Mauvaise presse?

Mauvaise presse?

Comme le veut le dicton : parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en. D’ailleurs, la FCC se délecte de la publicité négative et des attaques, en particulier lorsqu’elles trouvent leur source chez les politiciens et les personnalités publiques. En effet, la FCC considère ces charges contre le groupe comme une preuve tangible de son bon travail. Voici quelques-unes des citations les plus édifiantes à notre sujet. Nous avons remplacé les noms des directeurs, le cas échéant, par la mention « FCC ».

FCC et meurtriers, même idéologie selon un chargé de cours

« Un groupe de lyncheurs autoproclamé aussi connu sous le nom de la Fédération canadienne des contribuables. »

– Stephen Kimber
Chaire Rogers Communications en journalisme
Université de King’s College
Halifax (Nouvelle-Écosse)
Le 21 mai 2010

Hypocrite, odieuse et impitoyable

« La Fédération canadienne des contribuables est hypocrite, odieuse et impitoyable. Elle est à l’écoute des frustrés, des désabusés et des aigris. Elle encense le capitalisme de marché libre et démonise les impôts.

– Scott McKee
Chroniqueur, Edmonton Journal
Mars 2010

D’une hostilité implacable

« Les réductions d’impôt avancées par le NPD sont si insignifiantes qu’elles alimenteront le cynisme de la Fédération canadienne des contribuables et chez les sympathisants du même acabit. Dans ce cas, pourquoi le parti s’évertue-t-il à amadouer ce groupe d’une hostilité implacable? »

Buzz Hargrove, au sujet de la plateforme du NPD lors des élections fédérales de 2000
Globe and Mail
Le 9 août 2000

On respire un grand coup

« C’est une arnaque. Ni plus ni moins qu’une façon de solliciter des fonds. La FCC se prononce sur les sujets qui lui permettront d’amasser de l’argent. Si une intervention lui permet de recueillir des dons, elle mérite son attention. Et devient un sympathisant quiconque fait un don. S’il s’agit là du seul critère pour devenir sympathisant, le mendiant au coin de la rue doit avoir un sacré fan-club. »

– Don Boudria, député libéral et leader du gouvernement à la Chambre, qui commentait avec agacement la campagne de la FCC appelant à la primauté des principes sur les régimes de retraite, août 1998

La moitié suffirait

« Certaines personnes ne seront pas heureuses. De ce que je comprends, quelques écervelés à la Fédération des contribuables, ou peu importe son nom, n’obtiendront satisfaction qu’une fois tous les fonctionnaires mis à pied et les impôts abolis. Dans quel monde vivent-ils? »

– L’honorable Lloyd Snelgrove, président du Conseil du Trésor, mars 2009

La Pitié qui se moque de la Charité?

« Un groupe stalinien. »

– Ken Georgetti, ancien président de la fédération des travailleurs de la Colombie-Britannique et actuel président du Congrès du travail du Canada, qui décrivait la FCC dans une correspondance, mai 1997

Compliment ou insulte?

« Une bande de cinglés de la droite. »

– Glen Clark, alors ministre et futur premier ministre, qui commentait un rapport de la FCC sur la croissance des agences gouvernementales, septembre 1994

Sous pression

« Quel manque de savoir-vivre de la part de ces chemises brunes que d’attaquer personnellement les membres du Parlement. »

– Jim Hart, député du Parti réformiste, qui commentait à la radio de la CBC la campagne de la FCC appelant à la primauté des principes sur les régimes de retraite, août 1998

Une corde sensible?

« Je mets au défi [la FCC] de cesser sa sollicitation auprès des aînés pour les dépouiller de quelques dollars afin de financer sa campagne de peur axée sur notre supposé gaspillage de l’argent des contribuables. Je trouve sa démarche particulièrement choquante. »

– Ralph Klein, premier ministre de l’Alberta, qui réagissait à la campagne de la FCC pour la réforme des régimes de retraite des députés provinciaux, pour se rétracter par la suite, avril 1993

Aide sociale aux entreprises parasites

« Demander à la Fédération de se prononcer sur l’APECA revient à demander à Draculer d’administrer la banque de sang. »

– George Baker,ministre responsable de l’APECA, qui commentait dans le Halifax Chronicle-Herald un rapport de la FCC détaillant les 2,6 milliards de dollars distribués par l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, mai 2002

Mieux vaut être à côté de la plaque qu’être sans emploi

« Elle est complètement à côté de la plaque. »

– Mike Harcourt, ancien premier ministre de la Colombie-Britannique, au sujet de la FCC sur les ondes de BCTV, septembre 1994

À sa botte?

« Je ne me souviens pas avoir porté [la FCC] au pouvoir. Pourtant, chaque fois qu’elle propose l’élimination d’un programme gouvernemental ou une réduction d’impôt, le gouvernement s’incline devant elle. »

– Audrey Cormac, présidente de la fédération du travail de l’Alberta, au sujet de l’influence de la Fédération canadienne des contribuables dans le Alberta Report Magazine, septembre 1995

S’en prendre au messager

« La Fédération canadienne des contribuables n’est qu’une façade pour le lobby conservateur des entreprises. Les attaques du groupe au sujet des impôts sont partiales et simplistes. Elles mettent en lumière des théories économiques frustes, mystérieuses et de droite.

– Lettre de John Conway, président du conseil des écoles publiques de Regina, publiée dans Prairie Dog, en réponse à de fâcheux renseignements dévoilés par la FCC au sujet du recours accru aux taxis pour assurer le transport des élèves, janvier 2000

Contestation des dépenses des Autochtones : l’apanage des racistes?

« L’obsession de la FCC envers la situation des Autochtones dénote son racisme évident. »

– Stewart Phillip, Union des chefs indiens de la Colombie-Britannique, Canadian Press, mars 2002

Aucun compte à rendre aux contribuables

« J’ai pour habitude de ne jamais tenir compte des actions ou paroles de la Fédération canadienne des contribuables. D’ailleurs, quelle idée ridicule de s’appeler la Fédération canadienne des contribuables. »

– Commentaire de Dan Millier, ancien ministre néo-démocrate de la Colombie-Britannique, après la divulgation par la FCC de renseignements au sujet de sa future rente de 1,2 million de dollars financée par les contribuables, Prince Rupert Daily News, janvier 2001

You have the power to change who influences politics in our country: big unions, big corporations and government-funded special interest groups can be challenged by the contributions of thousands of individual taxpayers who care to make a difference.

Recevoir le magazine The Taxpayer

“False Alarms”“Message Delivered”
The Taxpayer

DETTE PUBLIQUE DU CANADA

VOTRE PART

Visiter debtclock.ca