EN FR
Back

Rappel à la réalité de la Fête du travail : Le gouvernement fédéral doit viser une cible de 15-et-15 pour la réduction des frais de main d’œuvre

Author: Aaron Wudrick 03/09/2020

 

  • La croissance des frais de main d’œuvre fédéraux a dépassé l’inflation et la croissance de la population depuis 2005, et coûte aujourd’hui 51,5 milliards de dollars par année aux contribuables;
  • Réduire le nombre d’employés par 15 pour cent et réduire les salaires restants par 15 pour cent en moyenne permettrait aux contribuables d’économiser 14,3 milliards de dollars.

OTTAWA, ON : La Fédération canadienne des contribuables a publié une analyse de la croissance des coûts de main d’œuvre du gouvernement fédéral, soulignant la nécessité d’une réévaluation des dépenses tandis que le gouvernement fait face à une crise budgétaire et un déficit sans précédent.

« On ne pouvait même pas se payer le gouvernement que l’on avait avant la pandémie, et il est clair qu’on peut encore moins se le payer maintenant, » a dit Aaron Wudrick, le Directeur fédéral de la FCC. « Plus notre gouvernement commencera à vivre selon ses moyens rapidement, moins nous en souffrirons à long terme. »

Entre 2014 et 2018, les coûts de main d’œuvre du gouvernement fédéral ont cru de 17,6 pour cent, ce même si la croissance de la population n’a atteint que 4,9 pour cent et l’inflation n’a été que 7,2 pour cent. Les frais de main d’œuvre fédéraux pour l’année 2020 sont estimés à 51,5 milliards de dollars pour un total de 368 000 employés.

Une réduction de 15 pour cent du nombre total d’employés, de pair avec une réduction salariale moyenne de 15 pour cent pour les employés restants permettrait aux contribuables de sauver près de 14,3 milliards de dollars.

« Dans le secteur privé, des millions de Canadiens et Canadiennes ont perdu leurs emplois, eu des baisses de salaires et vu leurs entreprises faire faillite, » a dit Wudrick. « Au gouvernement en revanche, il n’y a eu aucune réduction salariale, même modeste et, dans certains cas, les syndicats de fonctionnaires se négocient de grosses augmentations de salaire. C’est complétement déconnecté de la nouvelle réalité fiscale et c’est une injustice envers les contribuables qui paient ces salaires. »

Afin de lire l’édition 2020 du rapport Rappel à la réalité de la Fête du travail de la FCC, analysant les coûts de main d’œuvre fédéraux, cliquez ICI.